Les matérialités contemporaines du religieux aux frontières du privé

Authors

Maud SAINT-LARY (ed)
Fabienne Samson (ed)
Mame Penda Ba (ed)

Synopsis

Ce livre fait partie de la Série de Livres du CODESRIA. Il a été produit en collaboration avec l’IRD, l’EHESS, l’ANR et l’ASPAD.

Dans les sociétés ouest-africaines, l’espace public est fortement imprégné de religiosités. Il s’y édicte une kyrielle de conduites à tenir susceptibles d’in  uencer les croyants. Comprendre ces dynamiques religieuses implique de saisir comment ces normes pénètrent la vie privée des individus, et comment les croyants – chrétiens et musulmans – se saisissent de ces normes, les mettent en scène ou les détournent dans leur quotidien. Fruit d’un travail collectif mené dans l’ANR « Priverel », en partenariat avec les universités de Ouagadougou (Burkina Faso), Abomey Calavi (Bénin) et Gaston Berger (Saint-Louis, Sénégal), cet ouvrage s’appuie sur la notion « d’espace privé religieux » pour analyser l’appropriation par les croyants des normes religieuses au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Ce livre suit un parti pris méthodologique en s’appuyant sur des objets et des matérialités éclairantes pour comprendre la religiosité dans sa dimension privée, voire intime. Se déclinent alors des manières de vivre le religieux dans les espaces domestiques et les lieux de cultes ; des logiques d’adhésion, d’enfermement ou de cumul. Les contributions permettent d’appréhender les marges de manoeuvre des individus dans leurs pratiques religieuses, en tenant compte des contraintes sociales familiales, de classe ou de groupe.

Maud Saint-Lary est anthropologue, chargée de recherche à l’IRD (IMAF). Depuis de nombreuses années, elle effectue des recherches sur les dynamiques de l’islam subsaharien. Elle étudie actuellement le rôle des organisations islamiques turques sur le marché très concurrentiel de la charité islamique, mais aussi dans le champ éducatif. Elle est également membre et cofondatrice du Laboratoire de sciences sociales appliquées (LaSSA).

Fabienne Samson est anthropologue, directrice de recherche à l’IRD et membre de l’IMAF (Institut des mondes africains) qu’elle a dirigé de 2019 à 2021. Aujourd’hui, elle prolonge son travail sur le genre et les normes de « bonnes religiosités » au Sénégal dans le cadre du programme ANR RIMA (2022-2024). Elle a publié plusieurs ouvrages dont Des musulmans dans une Église chrétienne, PUB, 2019 et Du contrôle social en Afrique, édition PAARI, 2022 et a aussi coordonné plusieurs numéros de revues et publié plus d’une trentaine d’articles.

Mame Penda Ba est professeure agrégée en science politique à l’université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal). Elle dirige le Laboratoire de recherche sur les sociétés et les pouvoirs Afrique / Diasporas (LASPAD) et est la secrétaire de l’African Studies Association for Africa (ASAA). Ses champs de recherche portent sur la sociologie du religieux, l’analyse de l’action publique et les dynamiques de l’Etat en Afrique.

Downloads

Download data is not yet available.

Downloads

Published

June 24, 2022